Accueil > Blog > Parfums de yaks

Parfums de yaks

Le 20 janvier 2020

Je m’apprête à abandonner le parfum, le déodorant, les crèmes pour le visage (aussi bio soient-elles), la cire pour les cheveux. Je vais me vaporiser aux effluves de « Fleur de yak de chez Himalaya » ou « sueur de yak de chez Annapurna ». J’espère que mes nouvelles phéromones ne vont pas trop attitrer ces charmantes bestioles, ces doux bovidés, ces solides cervidés.

J’espère d’ailleurs qu’ils ne sont pas aussi écervidés qu’ils en ont l’air. Derrière leur « placitude « légendaire, je crois connaître aussi leur caractère. Ce sont des animaux qui ne lâchent rien sur leur droit de passage, surtout dans les « étroitures » de la montagne. Mieux vaut se ranger quand un troupeau de yaks porteur arrive en face de vous sur ces chemins escarpés du haut Himalaya. Ces minis bisons à l’air débonnaire et à la frange docile sont en réalité de rudes combattants. Je n’ai pas envie de jouer les toréadors de l’altitude, encore moins de les défier en face-à-face. Pas non plus envie de me faire encorner comme un matador au bord du précipice.

Le jeune conducteur de la caravane ne s’encombre pas de ces détails d’Occidental, il empoigne fermement les yaks et les dzobkas (femme yak) par les cornes pour les « dociliser » afin qu’on les charge de leur lourd barda, en l’occurrence, le nôtre (et pas Lenotre), les tentes, les réchauds, la nourriture pour 56 jours et 20 personnes, les piolets, les cordes, les mousquetons et par là même, nos futurs déchets aussi…

Un véritable yak en laine de yak

2 réponses à “Parfums de yaks”

  1. Luc Boisnard dit :

    Mon cher Alain, tu seras toujours le premier quelque part, et te voilà le premier à laisser un commentaire sur le blog, quelle joie de te savoir à mes côtés pour ces nouveaux périples. Amitiés

  2. Alain ROUX dit :

    ça sent comment le parfum de yak?
    penses-tu lancer la marque en France?
    Il y a surement un marché, du moins pour le nom à déposer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *